Yes We Can : Le canal latéral en vélo même en novembre, c est possible

Zachary B. est un jeune américain de l'Etat de Virginie. Brillant et très sympathique, il enseigne" le développement durable" depuis un an en région parisienne . Professionnellement, il travaille  avec de nombreux anglophones et voudrait perfectionner son français ( même si nous le trouvons nous déjà très doué) .

Pour "aller au contact" , Zach a choisi de passer quelques jours de vacances dans le sud-ouest et de parcourir l 'axe Bordeaux /Toulouse en vélo , le long du canal latéral. Bravant l'automne, il a décidé de faire halte à la Réole où il est arrivé samedi sous le soleil. La maison était plus animée que d'habitude ! Nous avions invité en effet la  vingtaines d'artisans qui avaient participé à l'aventure de la rénovation de La Parenthèse. Zach s'est donc retrouvé en fort bonne compagnie , à gouter un crémant local (les pétillantes "bulles" du Chateau Malbat) avant d'aller déguster de délicieuses crèpes rue Puysseguin "Aux Echoppes". Dimanche, avant de reprendre la route, notre hôte a profité du "crumble des familles" que nous avait aussi concocté ma fille Solène et nous a remerciés dans un français parfait! 

Ouvert toute l'année

Tel +33(0)607256729

laparenthese.lareole@gmail.com

Suivez nous sur Facebook!

mar.

06

nov.

2018

L'automne en Entre-deux-mers, des couleurs et saveurs nouvelles

lun.

08

oct.

2018

Alexandre Brasseur quitte Sète pour La Réole

Depuis des mois, il entre dans les foyers de France à travers Demain nous appartient,  une série quotidienne, au succès phénoménal, se déroulant à Sète, tout au bout de notre beau canal...

 

Ce week-end, c'est à La Réole et dans notre maison d'hôtes, qu'Alexandre Brasseur est entré par surprise ou plutôt discrétion!

En chair et en os, équipé pour faire face aux premières pluies automnales, il est arrivé à vélo avec un copain fidèle, un ami complice avec lequel il aime pratiquer le cyclotourisme.

Tous deux ont fait preuve d'une gentillesse et une simplicité vraiment plaisantes!

 

L'art d'apprécier l'instant, de partager votre existence dans une relation étonnante, avec à la clé, le sentiment de se connaitre depuis longtemps, depuis toujours .

Il faut dire qu'Alexandre porte en lui, le talent et le regard profond, si familier, de la lignée des Brasseur,  une lignée qui nourrit notre vie de spectateurs depuis notre enfance...  Si Alexandre avait choisi de dormir dans la chambre Garance, il aurait d'ailleurs vu sur le mur l'affiche des Enfants du Paradis, portant le nom de son grand-père!

 

Ce regard familier et cette belle rencontre nous donnent juste envie de dire à Alexandre de revenir vite à La Réole, la ville d'Edouard Molinaro, qui aime l'art dramatique et les personnes authentiques!